Pinot Noir 2020 – Madeleine Mercier pour Sang d’Encre

CHF 58.00

Catégories : , , ,

C’est un peu une histoire de famille. D’abord parce que la cuvée Sang d’encre, imaginée par la Maison du dessin de presse, à Morges, et par Nicolas Wuest, sort chaque année le 2 septembre, jour anniversaire de feu notre dessinateur Burki, auquel elle est dédiée depuis 2019. Et, cette année, le vin qui la compose sort des caves de Madeleine Mercier, à Sierre, qui est la fille du cousin de l’auteur de cette chronique, Denis Mercier. Ne cherchez donc pas ici la moindre objectivité, d’autant qu’on adore les vins des Mercier père, mère et fille, comme ces pinots blancs délicats, ces ermitages flétris de classe mondiale, ces cornalins de référence, ces humagnes puissantes, etc.

Pour ce flacon en tirage limité, Madeleine a assemblé quelques lots de pinot noir pour en tirer un vin sur la fraîcheur et la délicatesse. Le nez est tout de fruits rouges, frais et joyeux. La bouche délicate s’emplit de framboises, avec des tanins fins, une fraîcheur qui porte l’ensemble et une finale longue. Un vin de plaisir et de finesse.

À l’extérieur, on retrouve une étiquette dessinée par Pigr. Le Jurassien exilé en Valais y fait référence à ce millésime 2020 de pandémie et de barrières sociales. On voit un restaurateur tenter de résoudre la difficile équation des distances minimales dans une géométrie de l’espace tout en pastels. L’habitué de «Vigousse» y démontre sa subtilité et son amour de son canton d’adoption, comme son goût pour les bonnes choses.